Homme libéré

- Posted in Philosophie by - Comments

Il arrive que les plus faibles oppriment les plus forts. De Nietzsche à Laborit, comment la virilité peut libérer de la servitude engendrée par les multiples services que les autres demandent au prétexte d'impuissance.

Mort au deuil

- Posted in Philosophie by - Comments

enter image description hereLa féminisation de la société conduit à penser que tout peut, et doit, être soigné. Le "travail de deuil" serait un processus qui permettrait de guérir d'une perte irrémédiable, éventuellement avec du xanax par dessus. Le deuil n'est que marginalement la perte des humains, il concerne aussi la perte de la jeunesse, des cheveux, de la sexualité, des performances physiques. Toutes les choses sur lesquelles on vient à mettre une croix dessus. Mais finalement est-ce bien nécessaire de guérir?

Végétarien viril?

- Posted in Société by - Comments

enter image description hereAccuser les hommes de manger de la viande et de faire des barbecues converge avec l'idée bébète de charger le masculin de tous les maux de la planète. Reste qu'on ne peut pas traiter de la virilité sans parler de cette relation aux animaux que l'on mange.

D'abord les faits : La masse musculaire des hommes est de 35% contre 28% pour les femmes [i]. La construction des muscles passe par l'assimilation de protéines de qualité que ne donne pas le végératisme, la cognition nécessite des acides gras seulement présents dans les huiles animales. Avoir un régime végétarien non carencé est une sacrée affaire de temps. Sans les épices indiennes, les plats végétariens sont dégueulasses. En outre on ne nourrira jamais les chiens et les chats de légumes.

Dans l'Inde hindoue largement végétarienne, la caste des Ksatrya (guerriers), qui constitue encore aujourd'hui le gros des militaires et des policiers, est autorisée à consommer de la viande. Et ils sont visiblement plus baraqués que les brahmanes.

Reste que les neurosciences accumulent les résultats prouvant qu'il y a bien peu de différence dans les émotions entre animaux et humains. Les tuer, notamment dans les abominables conditions de pratiques religieuses arriérées, est de moins en moins justifiable. C'est le sens de l'Histoire. Les esclaves sont-ils des meubles ? Les noirs ont-ils une âme (controverse de Valladolid)? Les femmes en ont-elles une? Les homosexuels sont-ils des hommes? Toujours les mêmes questions qui finissent par donner la même réponse. Il faut s'y préparer.

Dans cette étrange période où les intelligences artificielles deviennent indiscernables des interlocuteurs humains et où la viande de synthèse tarde à apparaître comment s'en tirer en tant qu'homme?

En effet, les cellules musculaires cultivées, sans avoir à tuer d'animal sensible et indiscernable au goût sont sans doute l'avenir. La viande sans le cerveau [ii]. Mais en attendant que faire?

D'abord sans doute se poser la question : "Si je devais tuer moi-même les animaux que je mange est-ce que j'en mangerais?" J'ai posé cette question dans un groupe de discussion et la majorité des gens pensent que oui. Mais il est difficile de mélanger la mise à mort d'une crevette et celle d'un mammifère. En tout cas il faut se poser la question pour soi.

Ensuite, les hommes doivent manger de la viande, mais pas forcément ce qu'ils peuvent acheter. La massification de la production permet de manger de la viande à bas coût à tous les repas. Poulets à 1 euros et steak haché de récup chargé d'antibiotiques et de perturbateurs endocriniens qui font baisser le taux de testostérone. Mais couvrir les carences du végétarisme peut bien se faire avec des produits de haute qualité, consommés une fois par semaine, juste ce que qu'il faut. Cela préservera votre honneur, et aussi vos couilles de l'élevage industriel sous contrôle vétérinaire approximatif. La modération aussi, ne pas manger sans faim des hamburgers faciles.

L'intégrisme végétarien, qui conduit aux carences, est aussi mauvais que le régime viandard qui mène au cancer du colon. Finalement comme pour la consommation de toute chose, il faut se demander pour construire quel muscle elle est là, et non pour stocker quel gras on va se l'imposer.

Références

[i]https://www.lequipe.fr/Coaching/Archives/Actualites/Hommes-vs-femmes-quelles-differences-de-performance/743515

[ii] https://en.wikipedia.org/wiki/Cultured_meat

La trahison des vétérans

- Posted in Société by - Comments

L'époque actuelle déteste les hommes violents, brutaux, agressifs. Comme lors de toutes les périodes de paix, les femmes, les hommes doux et policés occupent le centre de la société et tirent les plus grands bénéfices à la fois en termes de reconnaissance sociale et en termes financiers.

Uruk star

- Posted in Philosophie by - Comments

La solitude non souhaitée rend les hommes malheureux. Elle provoque ces massacres que font de jeunes hommes mal dégrossis, les incels, qui prennent les armes aux USA et commettent des horreurs dans des écoles comme seuls les Américains trop armés savent les faire.